AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Les professeurs, les garçons et les élèves pauvres sont à Privilégier.

Partagez|

Don't Talk to Stranger •• Derek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Cotoyen

avatar

Copyright : Anaelle
Messages : 46
Points : 36
Avatar : Crystal Reed
Pseudo : Crush_crush
Âge : 17 ans
Surnom : Hisa
Dortoir : Maison, 12 avenue JFK
Multinick : Noooo
Date d'inscription : 01/02/2013


MessageSujet: Don't Talk to Stranger •• Derek Lun 11 Fév - 1:57



FEAT. DEREK J. SNOWHITE
Don't Talk to Stranger

like mama said
Comme à mon habitude, je me retrouvais au petit café tout près de chez moi pour réviser un peu après les cours. Disons que j'avais pris l'habitude d'être seule à la maison depuis certains temps et je n'aimais pas trop ma déprime qui accompagnait ces moments-là. Avant, j'avais ma soeur avec moi, mais depuis qu'elle était entrée à Aster, je la voyais de moins en moins, surtout qu'en plus de son horaire scolaire, elle travaillait. J'aurais bien voulu en faire autant, mais aucun employeur potentiel n'avait accepté de me prendre vu mon âge. Il y avait donc ma mère qui travaillait plus qu'autrement et ma sœur qui l'aidait autant qu'elle le pouvait. Je me retrouvais donc seule à la maison à préparer les repas, quand je n'étais pas moi-même en classe. Pour me sortir de cette routine qui me déprimait, je me suis donc mise à la recherche d'un endroit où je pourrais me réfugier pour travailler, me sortir de chez moi et être bien.

Il ne faut pas se méprendre sur mes intentions quand je parle. Je ne me sens pas mal quand je suis chez moi, au contraire. Seulement, c'est surtout la solitude qui me met mal à l'aise et me rend triste. Je me demande toujours, dans ces moments-là, comment aurait été nos vies si mon père ne serait pas parti comme un voleur. Aurais-je été aussi seule ? J'en doutais beaucoup. Nous devions nous fendre en quatre pour joindre les deux bouts. Nous étions heureuses toutes les trois à vivre ensemble, mais il y avait une blessure toujours présente qui allait probablement toujours rester en processus de cicatrisation sans jamais y arriver. Je comprenais les raisons qui faisaient que j'étais seule à la maison et je n'en voulais pas ni à ma sœur ni à ma mère. Cependant, cela ne voulait pas dire que je devais endurer cette solitude. Je m'étais donc retrouvée un soir à chercher ce fameux petit endroit que j'aimais tant.

J'avais essayé plusieurs terrasses, cafés et bibliothèques avant de trouver ce repère qui était maintenant le mien. Un petit café tout ce qu'il y a de plus classique. De petites tables, un coin avec des sofas et des fauteuils, les gens étaient sympathiques et ne dérangeaient pas et les employés étaient tout ce qu'il y a de plus serviables et aimables. Je me sentais chez moi avec tout ces gens que je voyais presque tous les jours. J'étais devenue, au fil du temps, une habituée de ce petit café. Ma sœur venait me rejoindre ici assez souvent après le boulot pour que nous puissions retourner à la maison ensemble, que je prépare le repas du soir pendant que nous nous racontions nos journées en attendant notre mère qui revient du boulot.

C'était donc devenue ma routine habituelle et ce jour-là n'y faisait pas exception. Je me retrouvais dans mon coin habituelle, sur un sofa bien confortable, habillée tout aussi confortablement. Je portais une chemise bleu pâle et un jean tout ce qu'il y a de plus classique. J'avais un café sur la petit table à mes côtés où étaient aussi mes livres de cours. J'étais installée assise en indien dans mon sofa et je révisais, comme à mon habitude, m'occupant l'esprit jusqu'à ce que ma grande sœur arrive, ne tenant pas réellement compte de ce qui se passait autour de moi.

fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur

avatar

« Il y a des jours où je pense que je vais mourir d'une overdose d'autosatisfaction. » Salvador Dali

Et la voilà partie à tirer des plans pour savoir comment arranger la chose. "Ce sera l'affaire du transporteur, songea-t-elle; ça fera drôle, d'envoyer des cadeaux à ses propres pieds! Et l'adresse, quel air bizarre elle aura! — Alice In Wonderland
Copyright : Nelliel D'amouuuuuuuuu[...]ur <3 <3 <3
Messages : 497
Points : 181
Avatar : Colin O'Donoghue
Pseudo : flowers
Âge : 25 ans
Surnom : Rick, Light, L., Snow ~
Dortoir : 2e étage - à venir
Multinick : devine ~
Date d'inscription : 07/01/2013


MessageSujet: Re: Don't Talk to Stranger •• Derek Mer 13 Fév - 7:51

BONJOUR CHATON !
Je peux t'offrir un café contre des infos sur ta sista o/