AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Les professeurs, les garçons et les élèves pauvres sont à Privilégier.

Partagez|

Dérapage incontrôlé [Daniel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lady riche

avatar

Copyright : Elsy
Messages : 46
Points : 31
Avatar : Kelly Brook
Pseudo : Elsy
Âge : 25 ans
Surnom : /
Dortoir : A définir
Multinick : /
Date d'inscription : 14/02/2013


MessageSujet: Dérapage incontrôlé [Daniel] Mer 27 Fév - 0:27

Dérapage incontrôlé
Daniel & Elsy


Une douce mélodie, sortie de temps oubliés, s’élève dans les airs depuis la chambre Amaryllis, au premier étage de l’établissement scolaire. Par la fenêtre, se découpe un doux soleil, qui chauffe légèrement et très agréablement, la terre de ses rayons. C’est une bien belle journée et par sa fenêtre, lorsqu’elle arrête de jouer, Elsy peut voir des étudiantes en uniformes, installées sur les bancs du parc à jacasser. Ou le ciel bleu, qui lui semble tout de même bien plus attrayants. Mais la pause de la demoiselle n’est jamais bien longue et généralement, assez rapidement, la musique s’élève de nouveaux aux abords de sa chambre, alors que ses doigts glissent et pincent les cordes. Pourtant, la musique finit par se stopper avec douceur et les mains de la musiciennes quittent la harpe. Se levant, la jeune femme rejoint son bureau auquel elle s’installe, afin de rédiger la réponse à une lettre qui lui a été transmise le matin même. Et le temps passe, faisant tourner les aiguilles sur le cadran de l’horloge placée sur le mur, en face du lit.

Quittant sa chambre après avoir terminé la rédaction de sa missive, qu’elle tient en main, la demoiselle se dirige vers la petite boîte aux lettres de l’école, dans laquelle elle glisse sa lettre afin que celle-ci soit prise au cours de la relève du courrier et envoyée le lendemain matin. Sa mission effectuée, la demoiselle sort de l’établissement et se retrouve dans le jardin où elle hume l’air avant de prendre une bonne inspiration d’air pur.

S’installant dans un coin reculé, à même le sol et un bon livre à la main, la demoiselle commence sa lecture, ne trouvant rien d’autre à faire pour s’occuper. Passionnée par l’histoire qui s’étale sous ses yeux, la brunette dévore des pages et des pages, sans avoir aucune conscience du temps qui passe. Jusqu’à ce qu’une goutte s’abatte sur son livre, la forçant à le refermer Illico. Se redressant prestement, la jeune femme réalise soudain que le ciel est devenu gris et que la pluie fine gagne en intensité. Aussitôt, elle court vers la porte de l’établissement pour se réfugier dedans. Ainsi se retrouve t elle essoufflée devant plusieurs Lady et Majordomes, les cheveux quelque peu mouillés, tout comme ses vêtements. Pitoyable. A tel point que certaines Lady riches ricanent. Mais la princesse s’en fiche, de ce que pensent ces demoiselles. Altière, elle s’éloigne du hall d’entrée sans se retourner et prend la direction des escaliers, ayant dans l’idée d’aller à la salle de musique. Néanmoins, arrivée au premier étage, la demoiselle tombe nez-à-nez avec Daniel Clare. La demoiselle est contente de le voir et ses projets de musique s’évade de son esprit, mais son visage ne trahie en rien cette satisfaction. Pire, la demoiselle affiche son habituel regard triste. D’ici que le pauvre Niel se mette à penser qu’elle n’aime pas le voir…

«- Salut Daniel… ça fait longtemps… » dit elle comme pour lancer la conversation entre eux, dans la mesure où ils ont discuté ensemble il y a encore peu.

FICHE PAR STILLNOTGINGER.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Butler riche

avatar

Copyright : me ; tumblr
Messages : 352
Points : 125
Avatar : Gaspard Ulliel
Pseudo : /
Âge : 20 ans
Dortoir : Appartement, 29 rue des Arts
Multinick : Non
Date d'inscription : 04/01/2013


MessageSujet: Re: Dérapage incontrôlé [Daniel] Jeu 28 Fév - 13:05


Dérapage incontrôlé
PV : Elsy


Les nuages ne disparaissent pas, ils se transforment en pluie.
La pluie tombe en déjouant les prévisions, on ne pas prévoir les dérapages.


Ce matin j’arrivai à Aster avec appréhension. En effet hier soir quand j’ai quitté l’établissement pour rejoindre mon appartement, je suis tombé sur un majordome de deuxième année. Je sais pas vraiment s’il m’a vu ou non, mais si c’est le cas je suis vraiment fichu… Normalement je dois dormir dans mon dortoir à Aster, mais comme j’ai jamais aimé ce truc, je me suis pris un appart en ville et je vais dormir là-bas sans que personne le sache sinon j’aurais le droit à une convocation dans le bureau du directeur et les punitions tomberont. Il faut donc que je j’interroge ce deuxième année sans qu’il s’en rend compte.

Le temps passa vite, je vis même le temps changé par les fenêtres, il devrait bientôt pleuvoir. Après quelque errance dans les couloirs je finis par trouver celui qui m’intéresser. Je discutai donc avec lui pendant un bon bout de temps puis il me quittai car il était attendu, je lui fis donc un signe et il s’éloigna dans le couloir. YES !! Il ne m’a pas vu j’en suis sûr. Ça fait du bien, c’est rassurant, j’aurais pas de problème, du moins pas pour le moment, mais il faudrait que je fasse un peu plus attention. Oui il va falloir doubler de vigilance si je veux pas me retrouver à faire des travaux d’intérêt pour Aster.

Le temps s’était gâté et la pluie tombait dehors. Je m’approchai du carreau pour entendre les gouttes taper dessus. Que j’aime ce son ! Il est si agréable à mes oreilles. Je ne restai cependant pas longtemps et je mis en chemin pour me diriger vers les escaliers que je devais emprunter pour descendre. Je m’avançai donc ma direction mais avant d’attendre les escaliers un tête familière en surgit et elle arriva face à moi. Elsy me salua avec son regard triste qui la caractérisait tant.

J’ai rencontré la jeune femme pour la première fois dans le parc qui entoure Aster, un rencontre très douloureuse pour mon genou… En effet comme d’habitude je regardais quelqu’un au loin et ne fit pas attention ou je mettais les pieds quand un banc et venu me percuter le genou. Grimaçant à cause de la douleur, en me massant le genoux j’ai entendu quelqu’un rire de moi, je lui ai alors limite crier dessus en disant « C’est pas drôle ! » et le rire c’est arrêté immédiatement. Sur le visage de la jeune femme passa une expression de peur qui me calmai. Je m’excusai d’avoir était si dur dans mes paroles et une conversation s’engagea entre moi et mon interlocutrice du nom de Elsy. Depuis je l’ai revu quelques jours par-ci, par-là, et j’ai vite remarqué qu’elle avait sans cesse un regard triste, comme si la vie avait été très dur avec elle. Je ne connais pas la raison de sa tristesse, mais je sais qu’elle est méfiante. Il faudrait que je découvre pourquoi.

Je souris à la nouvelle venue et lui dit :

_Bonjour Elsy. Oui, cela fait un moment que l’on ne sait pas croisé. Comment vas-tu ?

C’est vrai que cela faisait longtemps que l’on ne s’était pas vu. En même temps j’ai l’habitude de ne pas toujours prendre les mêmes chemins. J’aime bien changer pour voir un tas de personne différentes. J’aime bien découvrir de nouveaux visages à décrypter. Je l’observai plus attentivement et vis que ses cheveux perlaient de quelques gouttes. Je désignai alors ses mèches mouillés en disant :

_J’en connais une qui s’est fait prendre par surprise par la pluie.

Je souriais toujours essayant le plus possible de mettre la jeune femme à l’aise.


(c)Mila Felts, gif by tumblr


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady riche

avatar

Copyright : Elsy
Messages : 46
Points : 31
Avatar : Kelly Brook
Pseudo : Elsy
Âge : 25 ans
Surnom : /
Dortoir : A définir
Multinick : /
Date d'inscription : 14/02/2013


MessageSujet: Re: Dérapage incontrôlé [Daniel] Sam 2 Mar - 19:05

Dérapage incontrôlé
Daniel & Elsy


«- Je répondrai bien « c’est pas drôle » mais je crois que la réplique est déjà attribuée. » répond simplement la demoiselle lorsque le jeune homme plaisante au sujet de ses cheveux trempés. C’est vrai que la pluie ne l’a pas épargnée, le temps qu’elle trouve refuse sous le toit de la bâtisse. Ses vêtements n’étaient pas bien plus secs et si jamais un professeur passait par là, il la disputerait sûrement en disant que ce n’était pas là une tenue convenable pour une Lady. Et il aurait raison mais la princesse n’avait cure de ce genre de futiles préoccupations. Fallait-il être bien superficiel pour attacher autant d’importance à une robe. Ce qui contait vraiment, ce n’était pas les jolies toilettes qui comptaient mais bien la personne en elle-même, au fond de son cœur. Et pour sa part, la brunette était toute cassée, depuis longtemps, par la cruauté humaine et la maladie qui la forçait sans cesse à revivre, revoir, les moments les plus sombres d’une existence, de son existence, ces moments qu’elle voudrait tant pouvoir oublier.

Oui, la demoiselle avait eut des déboires avec ce ciel changeant mais était-ce là une raison pour la narguer de la sorte ? Non, pas vraiment. D’un autre côté, il n’y a pas si longtemps, la jeune femme avait elle-même rit des suites d’une mésaventure du jeune homme, alors qu’il venait de cogner le genou dans un banc. Et lui aussi, ce jour-là, n’avait guère apprécié d’entendre rire de lui. Au point d’en hurler sur la princesse, avant de se rendre compte de son erreur, du fait que ce soit une demoiselle. Alors il s’était excusé de s’être emporté. Elsy pour sa part ne le fait pas. Elle n’a pas crié après tout. Elle s’est juste montrée un tantinet sarcastique. Est-ce vraiment mal ? Est-ce répréhensible ?

Le regard triste de la demoiselle se baisse et se fixe sur le sol alors que la belle est victime d’une absence. Devant ses yeux apparaissent de sombres images d’un passé encore trop présent. Fichu maladie ! Immobile et muette. Elsy reste ainsi un court instant ou quelques minutes, elle l’ignore, avant de subitement reprendre conscience du monde qui l’entoure, des étudiants qui passent près d’elle, du regard de Daniel, qui ne doit pas vraiment comprendre ce qui vient d’arriver à la jeune femme qui n’a par ailleurs toujours pas recommencé à émettre le moindre son.

«- Alors, y’aurait-il du nouveau dans ta vie Daniel ? » s’informe la demoiselle avec politesse, chassant son trouble et le rouge qui a saisit ses joues. Peut-être que son esprit lui accorderait un peu de répit si elle prenait part à une grande, longue et intéressante conversation ? Autant rêver. La belle n’est jamais tranquille, jamais et les ombres du passé guettent sans cesse ses pas pour se dresser sur sa route. De fait, il ne se passe jamais un jour sans que les souvenirs de cette nuit ne s’imposent à l’esprit de la jeune femme. Eux et d’autres. Les petits détails ne s’oublient pas non plus pour Elsy. Tout ça à cause d’un problème digne des services neurologies des hôpitaux, quoique ces derniers ne savaient toujours pas d’où provenait cette maladie.

Le regard triste de la demoiselle se fixe sur le doux visage de son interlocuteur pour l’observer. Beaucoup de filles doivent le trouver séduisant. Beaucoup doivent des pâmer devant lui pour attirer son attention. Beaucoup doivent espérer vivre une histoire, une belle histoire d’amour, avec ce jeune homme. Mais pas la princesse hongroise : elle a vraiment beaucoup trop peur des hommes pour s’amouracher de l’un d’entre eux. Pensez donc qu’elle ne les laisse même pas frôler sa peau, terrorisée et traumatisée qu’elle l’est, par les vestiges d’une certaine nuit…

FICHE PAR STILLNOTGINGER.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Butler riche

avatar

Copyright : me ; tumblr
Messages : 352
Points : 125
Avatar : Gaspard Ulliel
Pseudo : /
Âge : 20 ans
Dortoir : Appartement, 29 rue des Arts
Multinick : Non
Date d'inscription : 04/01/2013


MessageSujet: Re: Dérapage incontrôlé [Daniel] Dim 3 Mar - 18:40


Dérapage incontrôlé
PV : Elsy


Les nuages ne disparaissent pas, ils se transforment en pluie.
La pluie tombe en déjouant les prévisions, on ne pas prévoir les dérapages.


Je lâchai un petit rire après la remarque de mon interlocutrice mouillée à cause de l’averse qui fait rage dehors.

_En effet, c’est ma réplique. Mais quand même, fais attention de ne pas attraper froid.

Un ange passa… Elsy resta un moment (qui me parus une éternité) perdue dans ses pensées. Je demande à quoi elle peut bien penser… Le temps ? Les cours ? Un souvenir ? Que sais-je. Le silence s’éternisant entre nous j’allais relancer la conversation, mais la jeune femme me devança en me demandant ce qu’il y avait de nouveau dans ma vie. Les joues d’Elsy se sont légèrement rosées, à quoi pensait-elle ? Je réfléchis un cours instant et répondis :

_Oh rien de bien intéressant. Je me suis plus repris de banc dans le genou, mais les trottoirs et les murs n’ont pas été spécialement sympathiques avec moi ces derniers temps… Et toi quelque chose d’intéressant ?

Je soupirai d’un air faussement dramatique en espérant arracher un sourire à mon interlocutrice et que son regard empli de tristesse disparaisse, même si c’est juste pour un instant. Elle ne semble pas heureuse d’être à Aster et d’être un lady, sinon elle serait déjà partie se sécher de suite après s’être pris la pluie ou même elle aurait vu les nuages et aurait esquiver l’averse. Je demande si ce sont ses parents qui l’ont forcé à venir ici, comme l’a fait ma chère mère. Hum… Ce serait bon à savoir… Je l’interrogeai alors avec mon implacable sourire sur les lèvres :

_Tiens au fait tu m’as jamais raconté comment tu es arrivés à Aster ! Est-ce que ce sont tes parents qui t’ont envoyé ici ? De mon côté c’est ma mère qui a voulu que je vienne là, sûrement qu’elle était désespéré que je ne sache pas cuisiner.

Je rigolai un peu après ma phrase. En réalité elle s’en contre fou que je sais cuisiner ou pas, mais bon j’allais pas lui dire « De mon côté ma mère m’a jeté dans un taxi, m’a envoyé ici pour que j’affute mes capacités de mentaliste et si je m’en sors bien je ressors après une année, mais si je satisfais pas ses exigences je suis bon pour repiquer une deuxième année. » Ouais, évitons la vérité. De toute façon ma phrase est tellement simple qu’il est impossible de voir mon mensonge, à moins d’être comme moi et encore… Je demande ce que va bien répondre mon interlocutrice, j’espère ne pas avoir été trop direct avec elle, Elsy semble si triste que je ne sais pas avec quelles pincettes la prendre pour ne pas enfoncer un clou dans ses plaies. Mais comme je sais pas d’où ça vient il y a qu’avec l’expérience que je serais quel sujet il faudra éviter par la suite.

Une lady arriva derrière Elsy dans les escaliers, avec une petite voix elle lui demanda pardon pour pouvoir passer, mais la jeune femme ne sembla pas l’entendre où elle pense sans doute que cela ne lui est pas adressé. Je lâchai alors à mon interlocutrice :

_Attention tu es en train de faire un bouchon en haut des escaliers.

Puis je posai une main sur épaule d’Elsy et l’autre sur son bras et essayai de l’attirer vers moi pour qu’elle débloque le passage et que la personne derrière puisse passer.


(c)Mila Felts, gif by tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady riche

avatar

Copyright : Elsy
Messages : 46
Points : 31
Avatar : Kelly Brook
Pseudo : Elsy
Âge : 25 ans
Surnom : /
Dortoir : A définir
Multinick : /
Date d'inscription : 14/02/2013


MessageSujet: Re: Dérapage incontrôlé [Daniel] Lun 4 Mar - 1:08

Dérapage incontrôlé
Daniel & Elsy


Quelqu’un de normal aurait sourit à la réponse de Daniel, quand celui-ci avouait, par des chemins détournés, avoir provoqué des rencontres entre son nez et des murs ou encore des trottoirs. Mais pas Elsy. Pourtant, quelques jours auparavant, la jeune femme aux longs cheveux blonds avait été prise d’un fou rire en voyant l’homme cogner le genou contre un banc. Néanmoins, bien qu’elle ne rit pas, un éclat amusé alluma son regard pour quelques instants. La princesse n’est pas heureuse à Aster. Pas plus qu’elle ne l’est dans sa vie brisée, à vraie dire. Les fantômes de sont passé la hante sans cesse et ici ou ailleurs, c’est bien pareil.

«- Non je n’ai rien de nouveau à raconter. Les cours me prennent beaucoup de temps, il me reste peu de libertés. Pour répondre à ta question, je suis ici de par la volonté de mon père, ma mère étant décédée depuis de nombreuses années maintenant à cause d’un accident de voiture. Ce jour là ils avaient voulu se promener en amoureux avant de faire notre sortie quotidienne. Et je n’ai pas revu ma mère, après qu’elle ai passé la porte de la maison. On ne m’a rien dit. Mais j’ai entendu qu’elle était dans un trop sale état. Mon père non plus, ne s’est pas recueilli près d’elle. Seulement sur le cercueil. Comme tout le monde au fond. » La demoiselle marque une courte pause avant de reprendre le cours de ses propos. «Je disais donc que mon inscription ici était une idée de père. Tu comprends, quand il a sût que je voulais devenir chirurgienne… Pour lui une princesse ne doit pas travailler. Le plus ironique c’est que ma mère était actrice, bonjour le prestige. J’aurai pût comprendre qu’il s’oppose à ce que je sois secrétaire ou que sais-je. Mais chirurgien ce n’est pas la même chose et le but est merveilleux… C’est la plus belle de toutes les vocations. L’exaltation que doit ressentir un chirurgien au moment de dire « votre file est sauvé »… j’aurai tant aimé connaître ce genre de moments, moi aussi. »

Sans comprendre comment la chose se produisit réellement, Elsy sent la main de Daniel sur son épaule, sur son bras et son corps pressé contre le sien. L’électrochoc. A sa mémoire s’impose d’autres mains placées aux mêmes endroits et la pauvrette se met à hurler en se débattant férocement entre les bras du majordome pour se dégager de son emprise. La belle aux boucles brunes est terrifiée et c’est les yeux inquiets qu’elle l’observe après avoir retrouvé sa liberté. Terrorisée, la jeune femme fait un pas de recul puis un autre de côté. Profitant de l’espace, elle dépasse l’étudiant en courant et s’enfuie pour lui échapper, comme inconsciente du fait que ce n’est que Daniel et non son bourreau. Depuis longtemps, la demoiselle est traumatisée. Depuis longtemps elle ne supporte plus l’idée qu’un homme la touche. Le seul qui arrive à le faire sans déclencher ce genre de réaction, c’est Tyler Wood et encore, il n’en a pas toujours été ainsi, car l’homme a dût apprivoiser l’animal blessé qu’est Elsy. Au départ, il avait été comme tous les autres pour la jeune femme : grand, puissant et forcément terrifiant.

FICHE PAR STILLNOTGINGER.


Cours Dany, cours

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Butler riche

avatar

Copyright : me ; tumblr
Messages : 352
Points : 125
Avatar : Gaspard Ulliel
Pseudo : /
Âge : 20 ans
Dortoir : Appartement, 29 rue des Arts
Multinick : Non
Date d'inscription : 04/01/2013


MessageSujet: Re: Dérapage incontrôlé [Daniel] Sam 16 Mar - 22:28


Dérapage incontrôlé
PV : Elsy


Les nuages ne disparaissent pas, ils se transforment en pluie.
La pluie tombe en déjouant les prévisions, on ne pas prévoir les dérapages.


Aucun sourire n’apparut sur son visage, mais un bref instant dans son regard, passa un éclat amusé. Puis elle me répondit que de son côté les cours lui prenaient beaucoup de temps. C’est vrai que ça prend toujours pas mal de temps les devoirs pour les personnes normales. Personnellement les cours de psycho je ne les revois pas après être sorti de la salle de la classe, mais les cours de langue je les retravaille et fait toujours un peu plus que ce qui a était vu en cours car je trouve cela toujours très intéressant. Et dans une langue pour réussir il faut tous les jours enrichir son vocabulaire.

Je fus loin de m’attendre à un tel déballement par Elsy. J’étais persuadé qu’elle allait répondre vaguement à la question, mais là j’ai le droit à la version complète ! Je sais que sa mère est morte et je sais même comment jusqu’à la partie ou tout le monde se recueille sur le cercueil. Elle s’arrêta et je restai totalement stoïque, on me prend pas facilement au dépourvu, mais là je ne sais pas quoi répondre, mais avant même que je réfléchisse à quoi dire elle reprit son récit. Son père est la cause de sa venue à Aster, car il ne voulait pas qu’une princesse soit chirurgienne. Une princesse ? Il faudra que je fais des recherches sur ça. Dans ses paroles apparaissaient bien son amour pour la vocation de chirurgien et de par son histoire cela ne m’étonne pas spécialement. Mais le « moi aussi » de fin de phrase me perturbe.

Ne sachant quoi répondre face à cette telle… histoire, je fus sauvé par une lady qui voulait passer, alors j’attirai mon interlocutrice vers moi et là deuxième surprise de la journée arriva. Elsy commença à se débattre en hurlant, je mis un petit temps avant de la lâcher et de reculer la regardant sans comprendre. Elle semble horrifié, terrorisé et avant même que je puisse faire quoique ce soit elle détala comme un lapin dans le couloir. Tout le monde la regarda partir puis tout le monde se tourna vers moi. Tous ces regards tournés vers moi exprimaient des émotions différentes : de l’incompréhension devant cette scène, des regards de colère (j’ai rien fait de mal !)… J’évitai de croiser les yeux de quelqu’un d’autre et partis dans la même direction que la jeune femme a prise. J’interrogeai quelques gens sur mon passage pour me diriger dans la bonne direction.

Moi qui n’avais aucune information sur Elsy j’en ai maintenant en masse, même un peu trop d’un coup, j’ai l’habitude d’apprendre au fur et à mesure et là que ça m’arrive d’un coup dans la tête ça se mélange et j’ai du mal à déchiffrer tout ce bordel. Bon déjà première chose à retenir d’urgence, ne pas toucher Elsy sans son accord. D’après ce qu’elle m’a appris aujourd’hui rien n’explique ce comportement. Il me manque un élément important de son histoire, même après toutes les révélations d’aujourd’hui. Pour une telle fuite pour si peu, je dirais même qu’elle a eu un grave traumatisme. Mon cerveau fonctionna à plein régime pendant que je continuais mon chemin pour rejoindre la jeune femme. Elle ne supporte pas qu’on la touche donc c’est que dans le passé on lui a fait mal par ce sens. Je vois que deux moyens : soit des coups, soit des attouchements. J’ai peut être serré ses bras plus fort que je le pensais…

Après quelques minutes je retrouvai Elsy qui était entrée dans une classe vide. Je m’arrêtai dans l’entrebâillement de la porte n’osant plus trop m’approcher de la jeune femme. Je dis alors :

_Je m’excuses si j’ai fait quelque chose de mal, je voulais pas te faire peur à ce point…

Je ne trouvais pas trop quoi dire d’autre, alors je me tu attendant une réaction (bonne j’espère) d’Elsy.



(c)Mila Felts, gif by tumblr


Dernière édition par Daniel N. Clare le Jeu 4 Avr - 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady riche

avatar

Copyright : Elsy
Messages : 46
Points : 31
Avatar : Kelly Brook
Pseudo : Elsy
Âge : 25 ans
Surnom : /
Dortoir : A définir
Multinick : /
Date d'inscription : 14/02/2013


MessageSujet: Re: Dérapage incontrôlé [Daniel] Lun 18 Mar - 19:06

Dérapage incontrôlé
Daniel & Elsy


Terrifiée, Elsy cours sans grâce dans l’établissement, bousculant sur son passage donzelles et messieurs, sans faire de différence de sexe ou de richesse. Les gens la voient, affolée, et se retournent sur son passage, intrigués. Les ladies les plus chichi-pompons râlent pour leurs belles toilettes, les autres s’interrogent. Les majordomes les plus méritants cherchent le moyen de consoler la pauvre demoiselle en détresse, tandis que les moins recommandables s’en fichent royalement. La princesse ne voit rien de tout cela, se hâtant simplement de disparaître, d’échapper à Daniel. D’échapper aux hommes.

Trouvant refuge dans une salle de classe, la demoiselle la ferme derrière elle et s’y appuie quelques instants, le cœur battant à une allure folle. Les yeux exorbités, rivés sur les fenêtres qui lui font face, la hongroise cherche sa respiration en tentant de se calmer. Mais la peur lui noue le ventre et bientôt, elle quitte sa position pour courir fermer les volets. L’obscurité gagne bientôt la pièce et la jeune femme retrouve de son calme, se sentant en sécurité. Personne ne viendra la chercher ici, elle en est quasiment sûre. Pourtant, elle gagne le fond de la salle et essayant de se tapir dans l’ombre de l’armoire, pour disparaître totalement.

Prenant son téléphone dans son sac, la brune essaye d’atteindre sa boite à sms mais ses doigts tremblants ne cessent de déraper, tant et si bien qu’il est aussi difficile d’arriver à écrire que d’arriver à atteindre le bouton « envoyer message ». Sa missive est adressée à Tyler. Lui qui sait. Lui qui est le seul à savoir. Lui qui, depuis un certain temps maintenant, s’est positionné comme protecteur de la charmante hongroise.

La porte s’ouvre et la lumière pénètre dans la pièce. La demoiselle se sent découverte, lorsqu’un rayon lumineux l’aveugle. Effrayée, la princesse observe les alentours pour analyser ses possibilités de fuite. Il n’y en a pas. Le cœur battant la chamade, elle pose le regard sur le visage de Daniel qui ferme la porte derrière lui. Tout deux sont dans la pénombre, seulement éclairés par le peu de lumière que les stores ne peuvent retenir. Le silence règne, seulement perturbé par la respiration saccadée d’Elsy, jusqu’à ce que le jeune homme prenne la parole pour s’excuser auprès de celle qui, malgré tout, se serre contre l’armoire.

Ils restent ainsi quelques instants à s’observer plus ou moins dans l’obscurité, chacun apercevant seulement la silhouette de l’autre. Elsy se calme peu à peu, à mesure que son cerveau réalise que l’interlocuteur n’est pas dangereux. Alors la jeune femme se risque à quitter sa place pour approcher un peu, restant néanmoins à bonne distance du majordome. Et puis, d’une voix de petite fille, quelque peu tremblante à cause de la peur qui occupe toujours son cœur devenu malade depuis des années, la princesse interroge le jeune homme, pour chasser ses craintes.

«- Tu… tu promet que tu ne recommencera plus hein Daniel ? »

Sa voix trahie sa peur, ses craintes. Daniel ne doit sûrement pas comprendre qu’elle mouche pique la demoiselle mais cette dernière ne lui dira rien. Elsy ne veut pas parler du drame. Autant que possible, elle voudrait l’oublier, même si ce n’est pas possible. La princesse ne doit pas parler de ça pour ne pas se blesser davantage. Et parce que cela doit rester un secret. Si la presse venait à l’apprendre, à dévoiler cela au monde entier… Non ! Il ne fallait pas ! Ce serait bien trop douloureux et absolument dramatique pour la belle qui s’y refusait.

«- Promet Daniel. Promet, s’il te plait. Et tient cette promesse…» murmure t elle à peine audible.


FICHE PAR STILLNOTGINGER.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Butler riche

avatar

Copyright : me ; tumblr
Messages : 352
Points : 125
Avatar : Gaspard Ulliel
Pseudo : /
Âge : 20 ans
Dortoir : Appartement, 29 rue des Arts
Multinick : Non
Date d'inscription : 04/01/2013


MessageSujet: Re: Dérapage incontrôlé [Daniel] Jeu 4 Avr - 21:42


Dérapage incontrôlé
PV : Elsy


Les nuages ne disparaissent pas, ils se transforment en pluie.
La pluie tombe en déjouant les prévisions, on ne pas prévoir les dérapages.



On s’observa ce qui me parut un très long moment, puis après un certain temps Elsy se relève et s’avance un peu mais encore beaucoup de table nous sépare. Puis la voix tremblante elle me demande de promettre de ne plus recommencer. Par la suite elle me répéta plusieurs fois de promettre et de tenir cette promesse. Je la regardai droit les yeux en répondant :

_Je te le promets Elsy. Je ne savais pas que tu allais réagir comme ça. J’apprends de mes erreurs, je ferais attention maintenant.

Je lui souris, d’un sourire vraiment sincère, même si je sais que ce sourire ne doit pas la rassurer elle pourra au moins voir ma bonne volonté. Après tout je ne suis pas un monstre ! Si j’apprends quelque chose qui blesse une personne j’évite toujours de reproduire mon erreur (bon à part si je déteste la personne, là je pourrais m’en servir contre elle, mais c’est rare). Je connais pas bien Elsy, mais je sais que c’est pas une personne qui finira sur ma liste noir. Elle est loin d’être méchante. Méfiante, peureuse, mais absolument pas méchante.

Après ce qui vient de se passer je devrais lui laisser un peu d’espace elle semble en avoir besoin et puis je ne sais pas l’heure, mais je suis sûr qu’il reste que quelques minutes avant mon cours.

_Écoute je vais devoir te laisser, le temps passe et un de mes cours va bientôt commencer.

Je posai la main sur la poignet de la porte cependant sans l’ouvrir sinon le bruit venant du couloir me dérangerais pour poursuivre.

_Je suis vraiment désolé pour aujourd’hui je ferais très attention à l’avenir.

J’ouvris la porte comme prévu le son s’amplifia d’un coup dans mes oreilles, j’ajoutai :

_On se recroisa une autre fois sans doute ou si spécifiquement tu me cherches qui sait tu me retrouvera peut-être près d’un banc dans le parc.

Je dis cette phrase sur un ton ironique, je n’espère plus étirer un sourire sur le visage de mon interlocutrice, mais au moins de la laisser sur ce souvenir de moi qui est sans doute plus sympa à ses yeux que le précédent accident.

_À bientôt Elsy.

Je fis un signe de la main et sorti dans le couloir, sans claquer la porte derrière moi, après tout la jeune femme veut sans doute sortir de l’obscurité de la pièce. Du moins j’espère. Broyer du noir est toujours très mauvais pour le moral. Le moral…. Chose très difficile à obtenir pour Elsy apparemment. Ce regard toujours triste, ses réactions excessives, ça cache une profonde douleur d’une ancienne blessure qui n’a jamais guéri. Je n’ai vraiment pas envie de remuer le couteau de la plaie après le désastre d’aujourd’hui, mais il faut dire qu’elle est une énigme tellement intéressante et je ne résiste pas aux énigmes. Oui il va falloir que j’en sache plus, mais je vais devoir avancer doucement pour éviter les problèmes. C’est comme quand on veut attraper un papillon : si on l’attrape en le serrant trop fort il meurt et on ne peut pas admirer les formes mystérieuses que forment ses ailes, si on l’attrape en douceur, en exerçant pas de pression mais juste une poigne pour le garder près de soi et l’observer on découvre tous ses mystères. Elsy est le papillon fragile qui risque de m’échapper avec tous ses secrets si j’exerce une poigne trop forte. Il faut donc d’abord observer, apprivoisé et ensuite étudier. C’est la chose la plus sage à faire. Ça fait longtemps que j’avais pas rencontrer quelqu’un d’aussi intéressant !



(c)Mila Felts, gif by tumblr


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dérapage incontrôlé [Daniel]

Revenir en haut Aller en bas
 

Dérapage incontrôlé [Daniel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Like a flower [Daniel]
» Daniel Elie demande un audit de sa gestion
» Daniel Edouard, boxe ayisyen, chanpyon WBA pwa mwayen latin/ameriken
» LOIN D'ÊTRE UNE FARCE LE CATHOLICISME ,UNE FORCE MORALE POUR DANIEL ROUZIER
» 25 ans après, un album rend hommage à Daniel Balavoine
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Aster School :: Le bâtiment principal :: Le premier étage-